Impôts locaux, taxe d'habitation, taxe foncière, fiscalité locale, centres des impôts

propriétaire

Explosion de la taxe foncière depuis 2008

D’après les chiffres de l’ UNPI, la foncière a augmenté de 21% depuis 2008.

On assiste à une véritable explosion de la taxe foncière depuis 2008: + 21% ! Les propriétaires ont de plus en plus de mal à supporter ces hausses incessantes de la taxe foncière.

Voir la vidéo Explosion de la taxe foncière depuis 2008

 

La taxe foncière impacte la rentabilité locative ?

Avec la des taxes foncière et d’ en France, de nombreux propriétaires se demandent dans quelles proportions leur rentabilité locative est impactée ?

Taxe fonciere habitationTout investisseur qui se respecte fait au préalable un calcul de rentabilité avant d’acquérir un à usage locatif. De tout , divers critères étaient ainsi retenus dont le poids de la d’habitation ainsi que de la taxe foncière. Et cette dernière impacte considérablement la rentabilité locative quand on sait que certains ont vu leur taxe foncière bondir de plus de 10 % dans certaines régions. Certes, les disparités locales sont encore importantes, mais les qui semblaient jusqu’alors raisonnables rattrapent lentement, mais sûrement leur retard….

Hausse des impôts de + 3.6 % !

Et la taxe foncière de ne pas être le seul élément mathématique à impacter la rentabilité locative : avec une hausse de quelque + 3.6 %, les impôts locaux n’ont pas non plus fait

Nouvelle hausse des Impôts locaux

La de entérinera aujourd’hui son pour l’ 2010 en de Paris, qui prévoit notamment une des impôts de 8 %, après les augmentations de l’année 2009, qui allaient de 9 à 29 % selon les .

impots locaux hausse augmentationCette année, tous les impôts augmenteront de la même façon, qu’il s’agisse de la d’, de celle du foncier et non ou de la taxe professionnelle. Concrètement, cela se traduira par quelques dizaines d’ supplémentaires sur la facture de fin d’année.

Par exemple, pour une famille avec deux enfants locataire d’un de 80 m2 à Paris, la taxe d’habitation augmentera de 26 euros en moyenne. Si elle est , la facture s’alourdira de 57 euros en ce qui concerne la

Delanoë annonce l’augmentation des impôts à Paris

Delanoë annonce une des impôts parisiens en 2010, dans un entretien au quotidien Les Echos du vendredi 20 novembre.

delanoe impots locaux hausse augmentation paris« Tous les augmenteront de 8% en 2010″, explique le en assurant qu’il s’agira de l’ultime hausse de la de toute la mandature.
« Pour la deuxième et dernière fois dans cette mandature, nous aurons recours à une hausse très modérée de la : tous les taux augmenteront de 8 % en 2010. C’est plus faible que l’an dernier, puisque nous avions créé la départementale foncière, ce qui a représenté pour les propriétaires une augmentation de 28 % », souligne .
D’après le de Paris, « les 8% de 2010 représenteront une augmentation moyenne sur la taxe d’ de 37 , et de 66 pour la taxe

La flambée des impôts locaux

En 2009, les produits votés par les au titre des 4 foncière sur le bâti, sur le non bâti, d’ et taxe professionnelle – devraient s’élever à 71 milliards d’ desquels il convient de soustraire 1,11 milliard d’ en prévision de la participation des collectivités au coût du dégrèvement de la taxe professionnelle en fonction de la ajoutée.

impots locaux taxe fonciere habitationCes chiffres sont communiqués par la (DGCL). L’ensemble de ces impôts locaux sont prévus en de 8,1% soit presque le double de la de 2008 (4,4%) sous l’effet combiné de celle des bases imposables (+4,7%) et d’une importante des taux votés par les collectivités (+3,4%). Cette concerne toutes les collectivités mais surtout les départements et les .

Les produits des quatre taxes sont très différents : moins d’1 milliard pour la taxe sur le foncier non bâti et plus de 31 milliards pour la taxe

Forte hausse de la taxe d’habitation et de la taxe foncière en 2009

Annoncée depuis plusieurs mois, la hausse des impôts locaux 2009 frappe l’. La taxe d’habitation (due par tous les contribuables, propriétaires ou locataires) et la taxe foncière (payable uniquement par les propriétaires) ont enregistré une hausse moyenne de 6.1%.

taxe fonciere habitation immobilierLe de la taxe d’habitation et de la taxe foncière est calculé entre autres, en fonction de la locative du logement à laquelle l’ applique un d’. Or pour 2009, la valeur locative a été majorée de 2.5% et le d’imposition de 3.6%, ce qui explique la forte hausse des impôts locaux 2009.
Autres raisons qui justifient la forte hausse des taxes 2009, l’augmentation des dépenses des conseils généraux, la baisse des , la immobilière. L’effondrement des transactions immobilières a en effet fait baisser la départementale sur les .

Les plus fortes hausses en matière de taxe d’habitation ont été enregistrées à (+17.7), (+12.3%) et Grenoble (+11.9%). La taxe foncière a particulièrement flambée à (+47%), à Nice (+16.5%), à Nantes

Les aides locales

Les villes de Tour, , , , , Annecy, , proposent aux locataires un prêt à zéro pour les aider à devenir propriétaire dans le neuf, et, parfois, également dans l’ancien.

De plus en plus de , de communautés de ou d’agglomération et de départements proposent des subventions dans le neuf d’un de 3000 à 5000 , déclenchant ainsi l’octroi d’un prêt à 0% majoré ou d’un Pass-foncier.

Voir aussi Aides locales et prêts à taux 0

Impôts locaux et rachats de crédits

Faire un rachat de crédits permet de diminuer son d’ et donc de réduire sa mensualité globale.

rachat de credit impots locauxUn bon outil de adapté à tous les profils d’autant plus les mauvaises nouvelles se succèdent pour les ménages : après la taxe carbone c’est au tour des impôts locaux.

La moyenne des ménages imposables ne bénéficiant pas d’exonérations pour revenus modestes a bondi de 6,5% cette dans les communes de plus de 50 000 .

Le pays commence à sortir de , le chômage continue sa progression et les vont verser en moyenne 1500 à leurs collectivités locales.

La quasi-totalité des collectivités locales a relevé ses taux d’ sur les

Impôts locaux et valeurs locatives

Le entend s’atteler à une révision des «  », un chantier très technique qui pourrait se traduire par un bouleversement des impôts locaux au moment où la de la professionnelle agite déjà la classe et les .

nicolas sarkozy taxe professionnelle impots locauxNicolas Sarkozy
a annoncé le 20 octobre que « des marges de manoeuvre pour actualiser les valeurs locatives » seraient prochainement « proposées aux élus ».

« Il faut saisir l’opportunité de la suppression de la taxe professionnelle (TP) pour moderniser en profondeur la fiscalité locale », a plaidé le président.

Les « valeurs locatives » servent de base au calcul des principaux impôts , c’est-à-dire la taxe foncière, la taxe d’habitation, et, en partie, la TP.

Or elles « n’ont pas été actualisées depuis les années 70″ en ce qui concerne les locaux commerciaux et ne l’ont été que « de manière partielle » pour les

Landes : à quoi servent les impôts locaux?

La foncière et la d’ représentent à elles deux 12,3 millions d’. Voici comment elles sont utilisées.

impots locaux taxe habitation fonciere Les d’habitation arrivent en ce moment dans les boîtes aux lettres. À payer avant le 16 novembre avec la télé en prime.

À Mont-de-Marsan, la n’a pas augmenté les d’ . Ni cette , ni l’ d’avant, ni non plus, normalement, jusqu’à la fin du . Geneviève Darrieussecq en a fait la promesse durant sa campagne, rompant ainsi avec la de Philippe Labeyrie (+30 % lors du dernier ).

Ce choix local n’empêche pas les impôts de grimper de 2,5 %. L’État a, comme chaque année, révisé à la la base d’imposition, la fameuse assiette. Grosso modo, cette est

Loir et cher: des taxes locales à variations communales

Des taux, votés par les communes, et une locative différents : les impôts suivent une logique à géométrie… variable ! Explications.

taxes locales impots locauxLe taux de la pour le (14 %) et la Région (3,47 %) est resté stable cette . Ce n’est donc pas de ce côté-là que les mauvaises surprises sont tombées… Ce qui n’empêche pas soupirs d’exaspération et constats excédés à l’ouverture des avis d’ de la d’ et des taxes (pour les propriétaires) ! Le prix à payer est lourd, de plus en plus élevé dans certaines communes. Et ce n’est pas tant les taux qui ont augmenté que le coût des ordures ménagères qui suit une courbe ascendante, hélas, régulière.
Dans le département, 146.499 foyers ont réglé, en 2008, la taxe d’habitation à laquelle est couplée la redevance télé.

« La base d’imposition pour la taxe d’habitation a augmenté de 2,5 % pour 2009 », explique la direction des Finances publiques. « Une nationale votée dans le cadre de la . Et cette année, pour la première fois, la redevance est indexée sur l’indice INSEE de la hausse des prix. » Ce qui donne une redevance de 118 .

A la lecture de sa (ou ses feuilles) d’imposition locale, le a parfois du mal à s’y retrouver. Les plus “ chanceux ” ont déjà reçu taxes

Des hausses d’impôts locaux hallucinantes

La très grande majorité des internautes font état d’une forte de leurs foncière et d’.

32 % d’augmentation de d’habitation, c’est possible !, par Vache à lait

Après les 12 ou 13 % d’augmentation de ma taxe foncière, je viens de recevoir ma taxe d’habitation (j’habite à Gouvieux, ) où une sorte de record vient d’être établi, avec plus de 32 % d’augmentation ! 17 % pour la , 22 % pour la communauté de communes (incluant Chantilly, administré par notre expert national en taxes, M. Eric ) et 50 % pour le département. Cerise sur le gâteau, le coût de la cantine scolaire augmente de 12 % cette année. Inutile de préciser que des augmentations régulières, mais raisonnables, ont eu lieu les années précédentes, on ne peut donc parler de « rattrapage ».

Très faible ici, par Laurent M.

Cette année nous n’avons qu’à une très faible augmentation (à peu près équivalente à l’inflation) de notre taxe foncière et taxe d’habitation. Pourtant, le est de gauche mais la , une commune en région parisienne, semble gérée, avec peu d’excès ou de dépenses inutiles. Cela dit, malgré cette faible hausse, les impôts pèsent de plus en plus sur notre . Nous

Taxe d’habitation et taxe foncière : le pire reste à venir

Le gouvernement et le Parlement devraient procéder à une des cadastrales. A la clef : une colossale de vos taxes.

taxe habitation fonciereVous avez reçu vos de taxe foncière et / ou de taxe d’ et vous êtes effondré par l’augmentation de la . Ce n’est pas une raison pour jouer les autruches. N’oubliez pas de régler la première avant le 15 octobre à minuit. Mais autant vous l’avouer tout de suite : le pire est pour demain.

L’an dernier, de façon fort discrète, avait évoqué la modification des valeurs cadastrales servant de base au calcul de l’impôt. Cet été, le avait effleuré le problème. Le 30 septembre, Eric Woerth, ministre du , entrait dans le vif du sujet lors de la présentation du 2010 en avouant que la

Impôts locaux : les Français vont payer les effets de la crise

Après deux années de modération, les départements ont de nouveau recours au levier fiscal cette . « Pour l’ensemble des départements de métropole, l’évolution moyenne des d’ se porte à + 6,2 % », indiquait dans une enquête (PDF) publiée en avril, le Forum pour la des collectivités territoriales, qui réunit 240 collectivités de droite et de gauche.

cope ump impots locaux« Si la gauche passe, comme à chaque fois qu’elle prend des villes, des régions ou des départements, elle va faire exploser les impôts, tout en donnant à Paris des leçons de morale sur le pouvoir d’achat » vitupérait en 2008 Jean-François Copé, -maire de Meaux et président du groupe UMP à l’Assemblée nationale. Mais l’état des lieux de l’imposition ne laisse pas voir une fracture en fonction de la couleur politique des communes. Nîmes, mairie UMP depuis 2001, a la palme de la d’habitation la plus haute à 1 164 . A la dernière place de ce classement figure la mairie PS de Paris, avec 395 . La droite parisienne dénonçait encore, mardi 29 septembre,  » la gestion dépensière et imprévoyante  » de Bertrand Delanoë. « Il n’existe pas de dogme politique en matière d »imposition », réplique Olivier Regis, délégué général du Forum pour la gestion des collectivités territoriales. « La décentralisation est, en elle-même, une source de disparité. Chaque territoire est appelé à faire des choix stratégiques susceptibles, ou non, de créer de la richesse, de l’emploi, des services. »

« À QUELQUES MOIS DU SCRUTIN, LES AUGMENTATIONS SONT MINEURES »

A quelques mois des élections régionales, la droite ne se prive pas de dénoncer la mauvaise gestion des 20 régions de gauche (sur 22) pour expliquer la hausse des impôts sans néanmoins en détailler les bénéficiaires. Les bases sur lesquelles sont calculés ces impôts sont complexes et ne dépendent pas de la volonté d’une seule . La taxe foncière sur le bâti est versée par les propriétaires. La taxe d’habitation concerne toute personne qui dispose d’un

La taxe d’habitation et la taxe foncière augmentent

La foncière et la d’ arrivent et comme chaque on a l’impression que la est à l’. Chaque , l’État révise les bases à la hausse. Elles varient de 1 à 2,5 %. Pour 2009, l’augmentation est de 1,5 %. C’est à cette base que l’on applique le des impôts (la base multipliée par le ).

taxe habitation fonciere impots locauxCes sont reversées en partie aux collectivités locales (, département, ). L’Etat s’étant désengagé au profit des collectivités locales, celles-ci voient leurs charges augmenter et donc les impôts locaux augmentent. Chaque fixe son taux, en choisissant de l’augmenter ou pas chaque année.

À Dinan, le municipal a voté. C’est une des seules villes de Bretagne à voir baisser ses taux durant les 9 dernières années. En 2009, les taux n’ont pas changé. Ils sont de 19, 77 % pour la taxe d’habitation, 19,20 % pour le foncier bâti et 40,52 % pour le non bâti. Ces deux

Impôts locaux : flambée dans les grandes villes

La plus forte depuis dix ans. Après avoir voté les au printemps, les collectivités locales présentent la note, ces jours-ci. Salée.

hausse impots locaux taxe fonciereLes quarante plus ont augmenté les taux sur les impôts des ménages ( d’ et foncière) de 5,1 % en moyenne en un an. « La plus forte hausse constatée depuis dix ans », constate , délégué général du Forum pour la des villes et des collectivités territoriales. Parmi les plus fortes hausses, la taxe d’habitation grimpe de 17,7 % à Nice, de 12,3 % à , de 11,9 % à .

La taxe foncière, payée par les propriétaires, explose à : + 47 %. Les départements, eux aussi, ont eu la main lourde (+ 11,9% en Ille-et-Vilaine). Les taux d’ s’envolent en moyenne de 6,2 %. Les

Impôts locaux : l’UMP tonne contre le PS

Les impôts locaux ont flambé depuis 2004 : à qui la ? L’UMP, qui présentait mercredi le «livre noir des régions socialistes», en impute la à la gauche, qui gère 20 des 22 régions françaises.

impots locaux hausse ump ps regionsLes présidents de régions PS et leurs adjoints Verts et communistes ripostent en mettant en cause les « de l’État non compensés» et relativisent l’aggravation de la fiscale. Le sujet promet des belles empoignades d’ici aux élections régionales de mars, où la droite espère reconquérir sept présidences.

«Les présidents de régions PS ont augmenté leurs impôts de plus de 35 % en moyenne depuis 2004, accuse Roger Karoutchi, du groupe UMP au conseil d’Ile-de-France. Les leur doivent un supplémentaire de 2 milliards d’ par an !» Des hausses très fortes ont été décidées par les conseils régionaux après les élections de 2004 (+21 % en moyenne en 2005). L’escalade s’est poursuivie en 2006, mais dans une moindre (+7,5 % en

Sarkozy souhaite réformer les valeurs locatives dès l’an prochain

Le pourrait engager une révision des au fil de l’eau, applicable aux logements neufs ou cédés par leur . La est redoutée par les élus .

Inchangées depuis quarante ans, les valeurs locatives continuent de déterminer le niveau des impôts locaux sans lien avec la économique gagnée, ou perdue, de chaque quartier. Leur réforme, qui permettrait une plus juste de la fiscale (entre des HLM surtaxés et des appartements de prestige sous-évalués, par exemple) pourrait être mise en oeuvre dès l’an prochain, si l’on en croit les propos tenus par Nicolas Sarkozy devant les députés UMP, mardi. « Nous allons pratiquer une révision cadastrale au coup par coup », aurait-il dit selon plusieurs élus.

La réforme, maintes fois annoncée mais toujours ajournée, pourrait prendre la forme d’un amendement à la de Finances 2010 ou d’un article au collectif budgétaire de fin d’. Elle pourrait être

La facture des propriétaires passe mal

Depuis hier, les avis d’ de la foncière ont commencé à tomber dans les boîtes aux lettres parisiennes, provoquant de vives réactions chez les . En effet, la note enfle d’environ 30 % par rapport à l’ dernière, loin des « moins de 10 % » promis par le durant sa campagne.

paris impots locaux taxe fonciereMais est passée par là, et la Ville a eu besoin de trouver de nouvelles ressources. Si la taxe d’, qui sera envoyée dans un mois, augmentera bien de 9 %, la foncière écope, elle, d’une double peine : sa communale prend 9 %, mais la Ville a créé un nouvel impôt départemental, qui alourdit la facture.

« Malgré tout, les impôts parisiens restent très en dessous de ceux que l’on paie dans les autres », justifie Bernard Gaudillère, () chargé du . Mais pourquoi ne pas avoir parlé de cette nouvelle taxe ? « Parce que nous ne l’avions pas envisagée à l’époque. Il n’y avait en tout cas aucune volonté de la cacher. » Mais du côté des Parisiens, l’addition ne passe pas. « On savait que ça allait augmenter, mais pas comme ça. En pleine crise, c’est une aberration, s’insurge Jean Perriol, un retraité du 18e. Je vais rogner sur les sorties et l’habillement pour compenser. » Sa taxe est passée de 683 euros à 877 euros, soit une

Le délire des impôts locaux

Une de près de 50 % de la taxe foncière à Paris, de 18 % de la d’ à Nice : les élus ont-ils perdu la raison ?

impots locaux taxe fonciereEn pleine , alors que le chômage bondit, que l’ diminue l’impôt sur le revenu des Français les plus modestes pour soutenir la consommation, que les députés renoncent à taxer les de peur de compromettre le moindre sursaut d’, les maires et conseillers généraux augmentent les impôts locaux. Et pas un peu ! « C’est la plus forte hausse enregistrée depuis dix ans », relève Olivier Régis, délégué général du Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales. Une dérive qui ne remonte pas à hier : alors que le essaie depuis cinq ans de contenir la pression fiscale, les , départements et régions ne cessent d’augmenter la leur : + 20 % pour les départements, +36 % pour les régions. « Ces augmentations, qui se